Deuxième semaine – épisode 4

Posted on Posted in Inspiration, Perte de poids

En cette fin de deuxième semaine, je n’aurai qu’une seule remarque. Suivre un plan alimentaire, c’est comme vivre un deuil ou une séparation. Tu passes par différentes étapes, différents sentiments, c’est fou! Cette semaine, je dirais que j’ai vécu l’état « frustration ». Je m’explique : après plusieurs jours d’essais et erreurs avec le programme pour pouvoir changer certains aliments tout en gardant l’équilibre de mon plan, je me suis dit « ok! Je veux plus de choix maintenant! ». J’ai donc fait une liste d’aliments qui n’étaient pas sur ma liste afin que Christine puisse les ajouter. Sur toute la liste, très peu ont été ajouté. Premier sentiment, frustration. Frustration de ne pas pouvoir plus varier mes menus. C’est également là que je me suis rendue compte que, finalement, je variais mes repas plus que je pensais. On dirait que c’est toujours quand on te restreint une chose que tu as envie de l’avoir. C’est injuste!

Toutefois, la frustration vient avec une constatation, je dois l’avouer. La p’tite maudite avait raison dans les pourquoi elle n’a pas ajouté telle chose dans mon plan. Je l’avoue aussi, j’ai « légèrement » triché…pas cette tricherie où tu manges des cochonneries. NON! C’est plutôt aussi simple que de ne pas avoir attendu la réponse à savoir si je pouvais manger tel aliment. Oui, j’ai osé tricher avec une nectarine! Non seulement, Christine m’a dit qu’elle ne l’avait pas ajouté, car c’était trop glycémique, mais je m’en suis bien aperçue. Disons que j’ai bu un peu plus d’eau ces jours-là et j’ai mis à l’épreuve mon sens de la retenue! Et ça, ça demande beaucoup de volonté et ça démontre à quel point je suis prête à m’investir pour vrai.

La leçon à retenir : attendre la réponse quand tu poses une question, écouter ses recommandations, mais SURTOUT, avoir une bonne et belle discussion avec son coach afin de comprendre les pourquoi des comment et t’aider à mieux gérer, varier tes menus, en posant dix mille questions!

Laisser un commentaire