Collation à emporter (en voyage, en auto ou à laisser au bureau)

Posted on Posted in Inspiration, légumes, protéines, repas régulier, Style de vie

Ma vie est organisée en fonction de mes heures de repas. Alors, lorsqu’une personne me dit qu’elle oublie de manger… j’ai du mal à comprendre parce que moi, je regarde l’heure car j’anticipe souvent les repas. Eh bien ! Crois-le ou non, à mon tour, je l’ai vécu !

Dernièrement, je travaille très fort à peaufiner mon site Web et la programmation exige une grande concentration et beaucoup de temps. Tout comme lorsque j’enseigne, je ne vois pas le temps passer. Toutefois, un cours est d’une durée établie, puis j’ai toujours un « shake » de prêt à boire quand je finis. Par contre, lorsque je plonge tête première dans la programmation de mon site Web, je me retrouve dans un univers ou les possibilités sont infinies et directement proportionnelles au temps que j’y investie.

Alors, il n’y a pas vraiment d’espace-temps ou de repère préétablis  qui m’indiquent  l’heure de manger. Résultat : dans la dernière semaine, moi aussi j’ai perdu la notion du temps, jusqu’à en oublier un besoin vital comme manger, et ce, durant des périodes pouvant osciller entre 6 et 8 heures ! #lacoachennutritionestpasfieredelle #jaimemeoubliémoneau #peuxtucroireça

Afin d’éviter ce type de situation, je propose ici des idées de collations prêtes à manger et faciles à transporter en toutes circonstances.

  1. Noix

Les noix occupent une place de choix dans la liste de mes aliments de prédilection. Je dirais même qu’elles se mesurent aux pâtes et au kale, ce n’est pas peu dire !

Maintenant, comment les choisir ?

Dans un monde idéal, les choisir bio et crues. Toutefois, ce choix implique un coût plus élevé et du temps de préparation à consacrer.

Les noix non certifiées bio et rôties demeurent un excellent choix. Cependant, porte attention à la liste des ingrédients. Il te faut privilégier les noix rôties à sec, plutôt que celles à l’huile.

En théorie, aucun ingrédient n’est ajouté aux noix rôties à sec.  Lorsqu’elles sont rôties à l’huile, cette dernière se retrouvera dans la liste des ingrédients. Si, de surcroît, elles sont assaisonnées, de nouveau, la liste s’allongera et la quantité de sel sera plus importante.

Voilà les infos qui peuvent t’aider à choisir au mieux pour toi.

Truc et astuces

Si tu choisis de griller toi-même les noix, tu peux en faire griller une fois pour toute la semaine, en alternant les variétés d’une semaine à l’autre.

Si tu aimes les noix assaisonnées, le fait de les assaisonner toi-même à la maison te redonne le contrôle des ingrédients ajoutés.

P’tite recette sur le pouce

À l’occasion, j’aime bien me « payer la traite ». Alors je me gâte avec celle-ci.

Pour une version moins salée, je remplace la sauce tamari par des aminos de noix de coco. (Oh ! Ne fais pas cette tête-là, tu peux les trouver au IGA !)

AMANDES TAMARI

1/2 tasse d’amandes crues coupées en morceaux

1 c. à table de sauce tamari ou d’aminos de noix de coco

Cuire au four 10 à 12 minutes à 325°F. Laisser refroidir complètement avant de les transférer dans un contenant hermétique. Les noix se gardent à la température de la pièce pendant environ deux semaines. Tu peux également en inclure dans tes repas, comme sur un potage aux saveurs thaï — TROP BON !

Beurre de noix ou de graines (en emballage individuel)

Comme pour tout aliment, il faut rechercher la liste d’ingrédients la plus courte possible. Certaines marques l’emballe dans des petits sachets (un peu comme pour le ketchup). Si tu me donnes en exemple les petits casseaux verts avec les ours dessus, je m’effondre au sol ! ÇA, c’est de la margarine sucrée à saveur d’arachide… mangerais-tu vraiment de la margarine pour collation ? Bon, c’est dit. On peut mettre ça derrière nous et poursuivre.

  1. Chocolat

Je parle ici du vrai, du chocolat noir à 80 % et plus. Deux carrés (environ 20 g) suffisent à passer une envie de sucre ! (Si c’est trop intense ? Va pour du 75 ou du 70 %. Je t’assure que c’est un élément de collation à découvrir ou à redécouvrir !)

Juste une petite parenthèse concernant les barres chocolatées du commerce. Avais-tu déjà remarqué qu’elles portent l’appellation de friandises chocolatées ? Elles ne peuvent être étiquetées comme chocolat parce que, entre autre, sa teneur en cacao ne répond pas aux normes d’étiquetage du chocolat. Comme le chocolat est un aliment gras, il est – et doit demeurer – un aliment à manger en quantités modérées.

  1. Barre ONE

C’est une barre protéinée qui contient juste un gramme de sucre. Ici, je choisis mes batailles. Je ne recommande en aucun temps de manger des édulcorants de manière régulière. Mais, entre ça et N’IMPORTE QUOI offert dans une bannière canadienne très connue offrant principalement du café, je privilégierais la barre. Je les prends chez Hyperforme. Mes saveurs préférées sont tarte à la lime, puis amandes et noix de coco. Parmi les autres : beigne à l’érable, brioche, caramel salé sont également de très bons choix !

  1. Noix de coco !

J’en conviens, il faut aimer la noix de coco (# fannuméro1 ici). Mais jointe à des crudités, « ça bouche un coin » !!! C’est une collation après laquelle on se sent bien. Il existe même de la noix de coco à saveur de barbecue !

  1. Shake, shake, shake !

J’insiste sur le bienfondé des « vrais » aliments avant tout. Ici, il est question de se dépanner.

Ma protéine préférée à vie est la protéine de bœuf suédois au chocolat de la marque ATP-Labs. Si tu viens de grimacer, je te rassure tout de suite, ça ne goûte pas le bœuf, promis juré. C’est la meilleure protéine que j’ai bu de ma vie ! Tu peux trouver ça sur ma boutique en ligne ou chez Hyperforme. Elle n’est pas donnée, c’est certain, mais le groupe d’Hyperforme pourrait également te guider vers un autre choix judicieux en accord avec tes besoins. L’avantage de cette protéine est qu’elle ne provient pas du lait. Tellement d’aliments protéinés proviennent de produits laitiers que je choisis de privilégier le fromage allegro et le yogourt grec comme sources de produits laitiers.

ATP-Labs offre aussi une poudre de protéines végétaliennes bio ! Note intéressante : ces suppléments sont sucrés avec du stévia biologique. Choisir un produit contenant du stévia biologique vous tient loin de toute la controverse entourant l’utilisation massive de pesticide durant la culture non biologique du stévia.

Trucs et astuces

Dans ton tiroir, avoir sous la main une ou deux portions de tes protéines préférées, quelques petites boîtes de breuvage d’amande non sucré (qui n’ont pas besoin d’être réfrigérée), ainsi qu’un shaker. De cette façon, tu ne seras jamais prise au dépourvu.

  1. Fruits et légumes (qui se garde moins longtemps mais qui sont les collations à prioriser !)

Il est à noter que, fruits et légumes confondus, tous se conservent mieux entiers que préalablement coupés.  La liste est longue : concombres, poivrons, pois mange-tout, tomates raisins, etc. Crois-le ou non, je mange mes poivrons comme une pomme !

Pour les fruits : pomme, poire, nectarine, prune, kiwi, etc.

Dans un monde idéal, tu choisis en fonction de tes priorités : produit local, bio, légumes ou fruits moches, prends ceux  qui te font plaisir, ceux que tu arrives à manger en quantité responsable, ceux qui te procurent du bien-être. Le but est que tu te sentes en harmonie dans ta vie !

En terminant, souviens-toi que de nourrir adéquatement ton corps va de pair avec le plaisir de manger, sans culpabilité !

 

Laisser un commentaire